Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Fresque réalisée avec les enfants de l'école sous le préau

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Ouverture des joutes du 15 août, honneur aux Dames !

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Défilé des jouteurs en présence de Miss Nièvre

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Finale Yonne - Nièvre

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Plus de 720 enfants présents au Yonne Tour Sport

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Yonne Tour Sport 2016

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Des activités pour tous

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Un bel été à Coulanges

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

"Venez à notre rencontre"

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Joutes le 15 août

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

"Bienvenue à Coulanges-sur-Yonne"

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

"Venez à notre rencontre"

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

"Venez à notre rencontre"

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Kermesse de l'Ecole

Le village de Coulanges-sur-Yonne vous souhaite la bienvenue

Repas du 14 juillet à l'école

Commune & les Alentours

Historique

 Coulanges-sur-Yonne remonte à l’époque gallo-romaine. Une ou plusieurs métairies habitées par des hommes qualifiés de Colons, jouissant d’une semi-liberté, avaient été fondées là, au temps de la conquête de la Gaulle. De Coloniae, son nom s’est modifié à plusieurs reprises en passant notamment de  Coloniae  super Icaunam à Colengioe, …..Coloinges, Collanges  et enfin Coulanges-sur-Yonne.

 Ancienne colonie romaine Coulanges devint le fief des évêques d’Auxerre en 620, des comtes d’Auxerre vers 1190 qui construisirent un pont sur la rivière et un château dont il ne reste qu’une tour et quelques vestiges de remparts. La fille du comte Pierre de Courtenay, Mathilde, après deux veuvages reprit seule la direction de ses comtés en 1241. Appelée Comtesse Mahaut par tous, elle a laissé le souvenir d’une grande bonté aux Coulangeois qui reçurent la propriété des bois de la forêt de Frétoy. Elle mourut dans son château de Coulanges le 29 juillet 1257.  

 Le château commandait la traversée de l’Yonne, ce qui incita le roi d’Angleterre Edouard III à s’en emparer en août 1360 et à y séjourner quelques jours pour surveiller le franchissement de la rivière par son armée.

 Par héritages successifs, Coulanges fut transmise aux  Ducs de Bourgogne. Malheureusement, le pont permettait le passage des troupes et jusqu’au XVIe siècle, les guerres incessantes ruinèrent le village qui connut famine et « dépopulation ».

 La paix revint avec Henri IV, et en 1594, le bureau des élus d’Auxerre était installé à Coulanges dans l’attente de la soumission de Cravant au roi. Les Coulangeois dressèrent leur cahier de « plaintes, doléances, et remontrances », l’un des plus longs parmi ceux du bailliage d’Auxerre.

 Après la Restauration, Coulanges fut le siège de l’état major des Gardes Nationales ou Premier bataillon cantonal de Coulanges-sur-Yonne (règlement du 3 mai 1832 établi par le chef de bataillon, approuvé par le Préfet).

Malgré les désordres de la Révolution, grâce à l’agriculture, aux vignes sur les coûtats et au flottage qui acheminait le bois de chauffage des forêts du Morvan jusqu’à Paris, Coulanges retrouva sa vitalité. En 1851, la ville comptait 1225 habitants.

 A la fin du XIXe siècle, les péniches sur le canal et le chemin de fer remplacèrent progressivement les trains de bois.

 Le XXe siècle vit disparaître les vignes, le flottage, partir les Coulangeois qui montèrent travailler à Paris. La Grande Guerre de 1914 – 1918 a emporté 35 Coulangeois morts pour la Patrie.  Puis 5 sont morts au front de 1939 à 1945 et 19 personnes furent victimes des bombardements de 1944 qui détruisirent le bateau-lavoir, le pont du chemin de fer, et une partie du village. Lors des combats d’Algérie, un coulangeois perdit la vie.

 Aujourd’hui, La RN151 ne traverse plus le centre ville. On franchit la rivière sur un nouveau pont. De sa voiture, on peut apercevoir la base de loisirs avec le terrain de boules, le terrain de foot, les tennis, le camping, le mini-golf, les jeux pour enfants, la guinguette, … Et si on s’arrête, on découvre le vieux pont Saint-Nicolas, l’île et l’Yonne qui est toujours là, calme, paisible, agréable et si appréciée des villageois.

1er Prix des Maisons Fleuries

 

Lors de la cérémonie de remise de prix du concours 2014 des villes, villages et maisons fleuries de l'Yonne octroyé par le jury départemental de fleurissement de l'Yonne, la commune de Coulanges-sur-Yonne a reçu le 1er prix dans la catégorie "villes et villages fleuris moins de 1000 habitants".

Après plusieurs années d'efforts, ce prix vient récompenser l'équipe municipale, élus et techniciens qui ont oeuvré dans la réalisation de bacs s'intégrant aux sites, mais également l'investissement des petites mains bénévoles qui ont participé à l'élaboration des massifs lors de la première journée de plantation de fleurs, opération qui sera renouvelée en 2015.

Dans la catégorie "maisons fleuries", Monsieur René Steinville a reçu les félicitations du jury.

 

Forêt communale

2ème journée internationale de la forêt

Retrouvez quelques images des animations qui se sont déroulées lors de cette journée :

- Plantation d'arbustes rue de la Côte Fleurie,

- Exposition "La forêt, une communauté vivante" photographies de Yann Arthus-Bertrand et "Nos objets en bois" avec la participation des élèves du groupe scolaire du village. Voir Galerie

------------------------------------------------------

Document d’aménagement forestier 2012-2031 de la commune transmis par l’Office National des Forêts

- Aménagement forestier 1

 - Aménagement forestier 2

- Aménagement forestier 3

- Aménagement forestier 4

- Aménagement forestier 5

- Aménagement forestier 6

- Aménagement forestier 7

- Aménagement forestier 8

- Aménagement forestier 9

- Aménagement forestier 10

-Aménagement forestier 11

- Aménagement forestier 12

- Aménagement forestier 13

Aménagement forestier 14

- Aménagement forestier 15

- Aménagement forestier 16

- Aménagement forestier 17

- Aménagement forestier 18

- Aménagement forestier 19

- Aménagement forestier 20

- Aménagement forestier 21

- Aménagement forestier 22

- Aménagement forestier 23

- Aménagement forestier 24

- Aménagement forestier 25

- Aménagement forestier 26

- Aménagement forestier 27

- Aménagement forestier 28

- Aménagement forestier 29

- Aménagement forestier 30

- Aménagement forestier 31

- Aménagement forestier 32

Eglise Notre-Dame de Coulanges-sur-Yonne

Histoire

L'église primitive a complètement disparu. Rebâtie aux XVème et XVIème siècles, elle fut pillée et ruinée lors des guerres de religion.
Le choeur du nouvel édifice fut construit en 1638 comme l'indique une inscription découverte lors d'une restauration: en Août 1654 ont été "bénites et posées les quatre premières pierres dans le fondement du premier pilier de la nef du côté gauche et les cinq premières dans le fondement du deuxième pilier du côté droit" (Histoire de Coulanges-sur-Yonne par l'abbé Bonneau).
La nef, la tour et le portail ont été terminés en 1661.
Mais les bas-côtés n'étaient pas commencés, les voûtes n'existaient pas et l'église était si pauvre qu'on l'avait couverte en paille. Des personnages influents de la paroisse furent sollicités pour permettre la suite des constructions qui durèrent jusqu'en 1709.

Architecture

L'église a 29,60 m de longueur, 17 m de largeur au niveau de la porte principale, la hauteur sous voûte est, dans la grande nef, de 10,60 m.
Le portail abrite une porte en plein-cintre surmontée de trois niches vides depuis la Révolution. Une porte latérale a été ouverte en 1771.
A droite du portail s'élève une tour carrée (XVIIème siècle) flanquée d'une petite tourelle d'escalier. La tour, haute de 33 m, sert de repère d'altitude pour le village: une marque géodésique indique 147,865 m en bas de la façade ouest.
Pénétrant dans l'église par la grande porte, on se trouve dans un vestibule d'où s'élancent la nef principale, et, de chaque côté, deux nefs latérales. Une petite porte à gauche, aujourd'hui condamnée, permettait au prêtre de rejoindre le presbytère. Les nefs latérales aboutissent chacune à une chapelle: Saint Nicolas, à droite, chapelle de la Sainte Vierge à gauche.

Art religieux

Dans l'allée centrale, on remarque une chaire (XVIIIème siècle) en bois sculpté, et le banc d'oeuvre. Les stalles en double file de chaque côté du chœur sont également sculptées dans le même style. Noter la simplicité du maître autel.
Les vitraux sont de facture simple et récente. Celui qui domine l'autel est cependant très riche, tant dans sa composition que dans ses couleurs: il remplace le vitrail original détruit lors des bombardements américains de Juin 1944.
Les cloches, au nombre de trois, forment un beau carillon donnant la tierce majeure ré, mi, fa dièse. Elles ont été fondues en 1839 par un atelier auxerrois et nommées Marie (1290 kg), Geneviève (905 kg) et Félicité (670 kg).

La paroisse de Coulanges-sur-Yonne

regroupe les relais de :
Coulanges-sur-Yonne
Crain
Festigny
Lichères-sur-Yonne.

Le prêtre responsable de la paroisse de Coulanges-sur-Yonne, ainsi que de celle de Châtel-Censoir est le Père Joseph NADLONEK.
Pour le joindre :
Père Joseph NADLONEK
2 rue du Presbytère
89660 CHATEL-CENSOIR

Tél : 03 86 81 01 59

 MssesEglise Notre-Dame de Coulanges-sur-Yonne,messe à 11 h 15, tous les dimanches, sauf pour le 4ème dimanche où l'office est avancé au samedi précédent à 18 h 00.

 Pour les mariages, baptêmes, enterrements, contacter le Père Joseph.

-------------------------------------------------

EHPAD Résidence Sainte Clotilde

EHPAD de Coulanges-sur-Yonne

Procédure d'admission

Dossier de demande d'admission

Situation de Coulanges-sur-Yonne

Arrondissement : Auxerre
Canton : Coulanges-sur-Yonne
Nombre d'Habitants : 563
Dont hameaux de Trion : 2 résidences secondaires
          La Borde : 7 habitants
Superficie : 10,58 km2
Latitude : 47° 31'38'' Nord
Longitude : 3° 32'27'' Est
Altitude : 137 à 220 m
Coulanges - Auxerre par RN151 : 34 kms
Coulanges - Clamecy par RN151 : 8,5 kms

Consulter l'État Civil de 2015 de Coulanges-sur-Yonne